acpgkrgef3945 MauriceBoussuge

Maurice Boussuge
1919 - 2008
Caporal à la 509ème Compagnie divisionnaire antichars en 1940
Prisonnier de guerre du 16 juin 1940 au 9 mai 1945

*****

1945 - 2015 - 70ème anniversaire du retour des prisonniers de guerre français

Diplôme de Fidélité ACPG acpgkrgef3945 

"Mes années de jeunesse, je les ai passées en Allemagne ..."

Mon père est un ancien combattant de 39-45. Le 16 juin 1940 il est fait prisonnier en Eure et Loir après d'âpres combats avec l'armée allemande. Il est décédé le 14 juillet 2008. Drôle de date que la Fête Nationale pour un ancien combattant de la seconde guerre mondiale. En 1939 il faisait partie des derniers mobilisés dans une unité combattante. Il avait 20 ans.

Il a souvent évoqué avec sa famille les combats, la capture, la captivité pendant près de cinq ans en Allemagne dans la région des Sudètes de la Tchécoslovaquie de cette période.
Je ne sais s'il a été traumatisé par cette tranche de vie. Je n'ai jamais vraiment ressenti d'amertume de sa part mais je ne sais pas vraiment. Il s'était reconstruit
Il citait des faits, son parcours, la manière dont il a réagi dans des situations difficiles. L'enchaînement des situations n'était pas toujours expliqué. On ne pose jamais assez de questions, mais un soldat de 1940 pouvait-il avoir réponse aux questions pourquoi ?, comment se fait-il ?, lorsqu'il témoignait sur le déroulement de la campagne de France.

acpgkrgef3945 Plaque 002

Pourtant le soldat de 1940 ne ressemble pas forcément à celui de la 7ème Compagnie de Robert Lamoureux, même si un scénario comique rappelle parfois des situations cocasses de cette période. Nous savons aujourd'hui que de durs combats ont eu lieu. Les pertes humaines ont été nombreuses dans les deux camps, parfois supérieures à celles de la première guerre mondiale. L'armée allemande a commis des crimes de guerre sur notre territoire. Elle a exécuté des soldats qui avaient trop résisté à l'épopée lyrique de la Blitz Krieg voulue par le régime nazi.

Dans les textes qui suivent je fais témoigner une personne engagée dans une période dramatique et ô combien douloureuse. Je veux apporter une contribution sur la captivité des soldats de 1940 privés de leur liberté pendant une longue période. Ils ont été souvent décriés, oubliés et éclipsés par la légende dorée du gaullisme, de la résistance et des hommes de la 2ème DB et de la 1ère Armée française. Ils ont été identifiés à la défaite. Cela ne remet pas en cause ce qui s'est passé par la suite, mais la mémoire est sélective. Elle a été influencée par les commentaires et les analyses. Les faits sont pourtant incontournables. Le soldat de 39-40 a été mobilisé par la Troisième République mais ses chefs civils et militaires ont vacillé en quelques semaines entre le 10 mai et le 22 juin 1940.

acpgkrgef394516Mars1943Fuchs

Le récit est constitué de textes organisés de manière chronologique. Des textes généraux alternent avec des propos reconstitués fidèlement à ce que j'ai entendu. Photos, documents, liste de noms complètent l'ensemble.

Des silhouettes et des visages anonymes apparaissent.
Je remercie par avance celles et ceux qui reconnaîtront un parent ou un ami de leur famille et qui auront la gentillesse de me le faire savoir afin qu'ils sortent de l'oubli un instant.

Je recherche des descendants de prisonniers des Stalag VIII A B C D qui auraient pu être en captivité dans la région de Freiwaldau, région des Sudètes de Tchécoslovaquie, aujourd'hui Jésénik en Tchéquie.

Pour aller plus loin

Liens, colonne de droite
Deuxième Guerre mondiale
Récits de prisonniers
Militaria 1940 a mis en ligne un document recensant les Stalags, Offlags et Kommandos

Des livres et des informations pratiques, colonne de gauche
Quelques livres : U - Ma Bibliographie
Rechercher un proche :  T - Infos pratiques

Actualité

2016
Une cérémonie s'est déroulée le 14 mai au mémorial tchèque des prisonniers de guerre de la région de Jésénik

L'exposition en ligne des Archives départementales de Saône et Loire consacrée aux prisonniers de guerre :
les débuts de la captivité - lien dans le chapitre C - les débuts de la captivité
la vie des prisonniers - lien dans le chapitre E - la vie de prisonnier
la libération et le retour - lien dans le chapitre I - la libération et le retour en France

Une nouvelle catégorie M - ACPG de la famille
Le parcours militaire en 1939 et 1940, d'Albert Boussuge, Benoît Bazot, Claude Bodelin, Jean Lambert,
frère, beaux-frères et cousin de Maurice Boussuge

Un film documentaire dans Récits de prisonniers, colonne de droite  
« KG, récit d’un évadé ».
Ce document illustre une histoire vraie, celle vécue par Jean Guillermo.
Prisonnier dans un Kommando du Stalag V C, il s’évade en 1941. Il va bénéficier d’une chaîne de solidarité dans l’Alsace de 1941 pour retrouver la liberté. Cet hommage lui est rendu par Mathieu Guillermo, son petit-fils
.

2014
Un mémorial des prisonniers de la seconde guerre mondiale en Silésie-Moravie, Tchéquie, 
a été créé par une association de Lipova-Lazne
Il a été inauguré le 23 août 

Les causes de la défaite de 1940 : S - D'une guerre à  l'autre

Ce site est un travail d'auteur protégé par la réglementation en vigueur
Les photographies ne sont pas libres de droits
Pour utiliser des textes ou des illustrations merci de me contacter pour étude des modalités d'usage 

Thank you for your interest in this site.
I am glad that you be my readers.
I hope you can learn what was World War II for some French.


En 2016
3 804 visiteurs dont 3 458 nouveaux ont consulté 8 851 pages

Merci à tous les lecteurs