En juin 1940 la Seine est la nouvelle ligne de front. L'Armée de Paris est déployée à l'ouest de Paris. Description des opérations de la 8° Division légère d'infanterie coloniale et du Régiment d'infanterie coloniale. du Maroc. La 509°Compagnie divisionnaire antichar est engagée à partir du 14 juin 1940 avec le R.I.C.M. Elle est quasiment détruite dans les combats du 16 juin 1940 à Châteauneuf-en-Thyemerais, Saint-Sauveur, La Touche, Villette-les- Bois.

05 février 2010

Situation de l'armée française en juin 1940

Le général Weygand, nouveau général en chef des armées a décidé de réorganiser le front pour stopper l'avancée allemande.Il passe d'ouest en est par les vallées de la Somme et de l'Aisne, se prolonge vers Montmédy et Longuyon jusqu'à la ligne Maginot. Les forces engagées sur la Somme et l'Aisne sont la X° Armée et le 9° Corps d'armée.L'armée allemande attaque cette ligne le 5 juin 1940; elle franchit la Somme le 8 juin.L'Etat major décide alors de créer une nouvelle ligne de front sur la Seine pour stopper l'offensive ennemie. Les... [Lire la suite]

05 février 2010

La Seine nouvelle ligne de défense

L'armée de Paris est créée le 10 juin pour renforcer le système défensif de la vallée de la Seine.Son commandement est confié au général Héring, gouverneur militaire de ParisDispositif depuis la région parisienne jusqu'à l'embouchure de la Seine Armée de ParisCommandant : général Héring. Formée le 10 juinComposition : deux corps d'armées positionnées entre Paris et la vallée de l'Eure.D'est en ouest on trouve :25° Corps d'armée commandé par le général Libaud16° Division d'infanterie, général Mordant13° Division d'infanterie,... [Lire la suite]
05 février 2010

La vallée de l'Eure ligne de défense

Le dispositif autour de l'Eure est le suivant :à l'ouest, rive gauche : 1° et 2° Divisions légères mécaniques (1°DLM, 2°DLM) du Corps de cavalerieà l'est, rive droite : 10° Corps d'armée de l'Armée de Paris8° Division légère d'infanterie coloniale (8°DLIC°)84° Division d'infanterie d'Afrique (84°DIA) Les régiments engagés sont de gauche à droite : 13° Régiment de dragons Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc (RICM)26° Régiment de tirailleurs sénégalaisCes unités se replient au fil des jours vers le sud, en... [Lire la suite]
05 février 2010

8° Division légère d'infanterie coloniale - 8°D.L.I.C.

La 8°D.L.I.C. constitue l'aile gauche de l'Armée de Paris, rive droite de l'Eure. Bref historique :30 avril 1940mise sur pied de la 8°Division d'infanterie coloniale dans la Gironde sans compagnie divisionnaire antichar13 mai 1940mouvement prévu par voies ferrées pour le 17 mai 16 mai 1940débarquement de la division dans la Drôme, stationnement à Grignan et dans les environs 1er juin 1940le 4° régiment d'infanterie coloniale est enlevé à la division pour être dirigé vers le Nord-Est 5 juin 1940la division est avertie de se... [Lire la suite]
05 février 2010

Opérations de la 8° Division légère d'infanterie coloniale

11 juin 1940Ordre général 2Interdire le franchissement de la Seine entre Bonnières et Mantes et couvrir le flanc droit de la division à l'ouesten liaison avec les éléments amis de Pacy, Jeufosse (2°D.I.M.) et la 84° D.I.A. à l'est.Fin du débarquement de la division à 18h00 sous couvert deu G.E.D. en place au sud de Jeufosse, Bonnières et RolleboiseLe R.I.C.M. est dirigé vers Saint-Illiers-le Bois-VertLe 26° R.T.S. est dirigé vers Rosny-sur-Seine et Mantes12 juin 1940la division est affectée au 10° Corps d'armée de Gassicourt à... [Lire la suite]
05 février 2010

Les opérations du R.I.C.M. du 11 au 16 juin 1940 en Eure et Loir

11 juinVenant du sud de la France par chemin de fer le Régiment d'infanterie coloniale du Maroc débarque dans plusieurs gares à l’ouest de Paris1er bataillon : Trappes2ème bataillon : Versailles Matelots3ème bataillon : Aulnay sur MauldreC.H.R. : EpôneC.D.T.,C.R.E., E.M. : Mauleles lieux de débarquement sont éclatés dans un rayon de 26 km à vol d’oiseau Mission : tenir la rive gauche de la Seine de Rosny à Jeufossele P.C. du régiment s’installe à Saint-Chéronle 2ème bataillon prend position à l’ouest de... [Lire la suite]
05 février 2010

509° Compagnie divisionnaire antichar dans les combats d' Eure et Loir

La 509ème compagnie divisionnaire antichars est affectée à la 8ème DLIC le 13 juinLa 8ème Division lègère d'infanterie coloniale (8° DLIC) de l'Armée de Paris est dirigée vers l'ouest de Paris pour être mise à la disposition de la 10° armée. Cette dernière disloquée par la poussée allemande, se replie vers Le Havre. La 8° DLIC est positionnée au sud de Mantes le 10 juin. Elle est chargée de constituer une ligne de front reliant Evreux, Dreux et Chartres. Cet axe sera sévèrement bombardé faisant de nombreuses victimes civiles. ... [Lire la suite]
14 février 2015

509° Compagnie divisionnaire antichar par le lieutenant Nougairède

Historique succinct par le lieutenant Nougairèdecommandant de compagnieSHD Vincennes N 1920 - 1940 34N322   La 509° C.A.C. a quitté Albi pour le C.P.T.I.C. de Granville le 3 juin ; arrivée le 12 juin au matin à St Cyr. Le 13 sans ordre, se met à la disposition de l’E.M. régional de Versailles qui la dirige vers le 10° C.A. vers Rambouillet. Reçoit l’ordre d’appuyer le 1er B° du R.I.C.M. Baptême du feu à Anet le 14 juin. Le 15 repli et installation du B° en 4 P.A. : Châteauneuf, St Sauveur, La Touche, Villette. Le 16... [Lire la suite]
24 février 2015

Bilan des journées des 14, 15 et 16 juin 1940 pour la 8°D.L.I.C. en Eure et Loir

L’armée française qui est en repli depuis le 12 juin sur ordre de son chef, le général Weygand, continue de se battre comme elle peut avec les moyens qui restent à sa disposition. A la lecture des archives de la division on prend la mesure des difficultés rencontrées pour maintenir un front uni face à l’ennemi durant cette période. On peut penser que certaines difficultés du moment se sont révélées être des insuffisances les semaines auparavant. La situation Le 8 juin les Allemands ont franchi la Somme, le 9 ils ont créé des têtes... [Lire la suite]