Le cheval et le prisonnier. Maurice Boussuge s'est pris " d'amitié " pour un cheval de trait qui lui permet d'oublier les mauvais moments de la vie de prisonnier de guerre.

09 février 2010

Fuchs le cheval, mon compagnon

"En Auvergne je n'étais pas familier des chevaux. Il y en avait peu dans les fermes, les boeufs et les vaches étaient attelés. J'appris à les harnacher, les atteler, les conduire, les entretenir, les nourrir. Le premier cheval que l'on me confia avait 14 ans. Je ne l'eu pas longtemps. Il mit une jambe dans un trou profond alors que je labourais. Il se fractura le fémur et fut abattu. Ce fut la catastrophe; je n'ai pas souvenir de m'être fait réprimander.   Adelsdorf, Avec Fuchs le 16 mars 1943   Le nouveau cheval des... [Lire la suite]