Compagnie antichar de réserve formée par le dépôt d'instruction d'infanterie 161 d'Albi. Mise à la disposition du Régiment d'infanterie coloniale du Maroc le 13 juin 1940 à Anet. Partiellement détruite le 16 juin 1940 dans la région de Châteauneuf-en-Thymerais en Eure et Loir

05 février 2010

Le départ pour le front

De retour à Albi au printemps 1940 après une permisssion de convalescence, la caserne Lapérouse est quasiment vide. Les compagnies sont installées à la Viscose, dans le quartier La Renaudié, près du camp militaire Saint - Antoine. Il se retrouve dans une ambiance de vide et de désoeuvrement. Vaguemestre, il récupère fin mai, à la poste une grosse enveloppe. En la rapportant à la caserne il pressent l'importance de son contenu. Elle renferme l'ordre de monter en ligne pour la 509° CDAC à laquelle il est affecté. Le 3 juin 1940 la... [Lire la suite]

05 février 2010

Les opérations du R.I.C.M. du 11 au 16 juin 1940 en Eure et Loir

11 juinVenant du sud de la France par chemin de fer le Régiment d'infanterie coloniale du Maroc débarque dans plusieurs gares à l’ouest de Paris1er bataillon : Trappes2ème bataillon : Versailles Matelots3ème bataillon : Aulnay sur MauldreC.H.R. : EpôneC.D.T.,C.R.E., E.M. : Mauleles lieux de débarquement sont éclatés dans un rayon de 26 km à vol d’oiseau Mission : tenir la rive gauche de la Seine de Rosny à Jeufossele P.C. du régiment s’installe à Saint-Chéronle 2ème bataillon prend position à l’ouest de... [Lire la suite]
08 mars 2018

Mise sur pied de la 509° Compagnie divisionnaire antichars (C.D.A.C.)

Circulaire du 24 novembre 1939 de la direction de l’Infanterie Le 161° Dépôt d’instruction d’Albi doit constituer une section hippomobile anti – chars à 3 pièces qui sera affectée au 122° régiment d’infanterie après avoir été instruite au Cours de tir pratique de l’Infanterie et des Chars de Granville Circulaire du 26 février 1940 La 509° compagnie est de réserve générale et sera affectée à la 1° Armée Circulaire du 18 avril 1940 de la direction de l’Infanterie Le 161° dépôt d’instruction d’Albi doit constituer une compagnie anti... [Lire la suite]
08 mars 2018

Sous - Lieutenant Jean Max Henri Garaix

Vie privée   Né le 31 décembre 1914 à Toulouse  Son père, Henri Edouard François GARAIX, est né le 14 avril 1894 Mobilisé pour la guerre il est tué le 12 janvier 1915 aux Eparges, transcription du décès à la mairie de Toulouse, le 28 septembre 1915 (3° registre, n° 387, page 92 en ligne) Mort pour la France et est décoré de la Croix de guerre, la Médaille militaire la Légion d’honneur, citation à l’ordre de la Nation Jean Max Henri GARAIX est pupille de la Nation le 26 juin 1920. Il se marie à Strasbourg le 2 janvier... [Lire la suite]
08 mars 2018

509° Compagnie divisionnaire antichar dans les combats d' Eure et Loir

La 509°CDAC est affectée à la 8° DLIC pour être mise à la disposition du RICMLa 509° CDAC quitte Albi le 3 juin pour se rendre à Granville au C.P.T.I.C. pour être instruite à l’utilisation du canon antichar de 25 mm. Elle est ensuite dirigée sur St Cyr, où elle arrive le 12 au matin, pour récupérer son armement. Initialement affectée au 142° régiment d’infanterie, elle ne peut pas le rejoindre. Ce régiment est en train de se replier depuis Villers- Cotterêts au nord de Paris, en franchissant la Marne, près de Dormans, pour se... [Lire la suite]
08 mars 2018

509° Compagnie divisionnaire antichar par le lieutenant Nougairède

Historique succinct par le lieutenant Nougairèdecommandant de compagnieSHD Vincennes N 1920 - 1940 34N322 Commandant de la 509° CDAC :      Lieutenant Nougairède Pierre Eugène Laurent Clément né le 20 janvier 1915 à Moissac, Tarn et Garonne décédé le 29 octobre 1957 à Paris 5ème – Mort pour la France au titre de la guerre d’Algérie La 509° C.A.C. a quitté Albi pour le C.P.T.I.C. de Granville le 3 juin ; arrivée le 12 juin au matin à St Cyr. Le 13 sans ordre, se met à la disposition de l’E.M. régional... [Lire la suite]
09 mars 2018

Les raisons d'un combat meurtrier

La 509° CDAC a été en partie détruite et l'autre partie faite prisonnière par les Allemands Résumé des comptes-rendus de la 8° DLIC et du RICM Dans la nuit du 15 au 16 juin, le RICM devait se replier vers le sud. L'ordre n'étant jamais parvenu, le chef du 1° bataillon auquel est rattaché la compagnie décide de résister sur place, à savoir sur la ligne Châteauneuf-en-Thymerais - Achères. Le bataillon est en liaison diffIcile à sa gauche avec la 2° DLM autour de Châteauneuf, qui ne fait pas partie de sa zone à occuper. Sur sa... [Lire la suite]