Commune d'Eure et Loir où était établi un Point d'Appui du régiment d'infanterie coloniale du Maroc le 16 juin 1940

05 février 2010

Situation de l'armée française en juin 1940

Le général Weygand, nouveau général en chef des armées a décidé de réorganiser le front pour stopper l'avancée allemande.Il passe d'ouest en est par les vallées de la Somme et de l'Aisne, se prolonge vers Montmédy et Longuyon jusqu'à la ligne Maginot. Les forces engagées sur la Somme et l'Aisne sont la X° Armée et le 9° Corps d'armée.L'armée allemande attaque cette ligne le 5 juin 1940; elle franchit la Somme le 8 juin.L'Etat major décide alors de créer une nouvelle ligne de front sur la Seine pour stopper l'offensive ennemie. Les... [Lire la suite]

05 février 2010

Les opérations du R.I.C.M. du 11 au 16 juin 1940 en Eure et Loir

11 juinVenant du sud de la France par chemin de fer le Régiment d'infanterie coloniale du Maroc débarque dans plusieurs gares à l’ouest de Paris1er bataillon : Trappes2ème bataillon : Versailles Matelots3ème bataillon : Aulnay sur MauldreC.H.R. : EpôneC.D.T.,C.R.E., E.M. : Mauleles lieux de débarquement sont éclatés dans un rayon de 26 km à vol d’oiseau Mission : tenir la rive gauche de la Seine de Rosny à Jeufossele P.C. du régiment s’installe à Saint-Chéronle 2ème bataillon prend position à l’ouest de... [Lire la suite]
08 mars 2018

509° Compagnie divisionnaire antichar dans les combats d' Eure et Loir

La 509°CDAC est affectée à la 8° DLIC pour être mise à la disposition du RICMLa 509° CDAC quitte Albi le 3 juin pour se rendre à Granville au C.P.T.I.C. pour être instruite à l’utilisation du canon antichar de 25 mm. Elle est ensuite dirigée sur St Cyr, où elle arrive le 12 au matin, pour récupérer son armement. Initialement affectée au 142° régiment d’infanterie, elle ne peut pas le rejoindre. Ce régiment est en train de se replier depuis Villers- Cotterêts au nord de Paris, en franchissant la Marne, près de Dormans, pour se... [Lire la suite]