Famille d'agriculteurs allemands des Sudètes  de Tchécoslovaquie du village d'Adelsdorf/Adolfovice

08 février 2010

La vie de prisonnier

Numéro matricule de prisonnier Erkennungsmarke 3292/101"Vivaient à la ferme une femme mariée dont l'époux était mobilisé et ses beaux-parents. Je l'appelais la patronne car elle et son mari étaient les fermiers, les beaux-parents, le vieux et la vieille. Lui était presque aveugle et ne pouvait plus travailler. Les deux femmes abattaient l'ouvrage. Un beau-frère les aidait mais elles avaient besoin d'un ouvrier agricole comme on dit aujourd'hui.La ferme n'était pas très grande : culture de céréales et de pommes de terre, quelques... [Lire la suite]

09 février 2010

La libération et le retour en France

"Nous avons été évacués de Freiwaldau le 7 mai en raison de l'avancée des Russes. Les Göttlich m'ont demandé de rester, certainement pour les protéger. J'ai expliqué que ce n'était pas mon désir. Je souhaitais rentrer dans mon pays après toutes ces années d'absence et de privation de liberté. Je crois que c'est le coeur serré qu'ils m'ont vu partir.Dans l'immédiat nous partions pour l'inconnu. Nous aussi nous tournâmes en rond dans la région avec le flot de réfugiés.Le 9 mai 1945 à 6h20 nous étions libérés par les troupes russes. Une... [Lire la suite]
11 février 2010

Le passé revient

"Je me suis souvent demandé ce qu'étaient devenus les Allemands que j'avais fréquentés, les Göttlich, Gröger etc. Ils voulaient que je reste pour les protéger des Russes et des conséquences de la chute du III° Reich. Je reconnais que j'ai été traité correctement par eux, mais je n'ai jamais connu le fond de leur pensée, ni leur degré d'adhésion à l'Allemagne hitlérienne. Etaient-ils nazis ? Comme beaucoup d'autres Allemands ils n'ont pas rechigné à utiliser des prisonniers de guerre. Ce que j'avais parfaitement vu, c'est qu'ils... [Lire la suite]