La 8° division légère d'infanterie coloniale doit tenir un front de plus de 40 km avec le régiment d'infanterie coloniale du Maroc entre Châteauneuf-en-Thymerais et Achères et avec le 26° régiment de tirailleurs sénégalais d'Achères à Maintenon. Les attaques allemandes seront violentes aux deux ailes de cette ligne causant de nombreuses victimes.

05 février 2010

Opérations de la 8° Division légère d'infanterie coloniale

11 juin 1940Ordre général 2Interdire le franchissement de la Seine entre Bonnières et Mantes et couvrir le flanc droit de la division à l'ouesten liaison avec les éléments amis de Pacy, Jeufosse (2°D.I.M.) et la 84° D.I.A. à l'est.Fin du débarquement de la division à 18h00 sous couvert deu G.E.D. en place au sud de Jeufosse, Bonnières et RolleboiseLe R.I.C.M. est dirigé vers Saint-Illiers-le Bois-VertLe 26° R.T.S. est dirigé vers Rosny-sur-Seine et Mantes12 juin 1940la division est affectée au 10° Corps d'armée de Gassicourt à... [Lire la suite]

05 février 2010

Les opérations du R.I.C.M. du 11 au 16 juin 1940 en Eure et Loir

11 juinVenant du sud de la France par chemin de fer le Régiment d'infanterie coloniale du Maroc débarque dans plusieurs gares à l’ouest de Paris1er bataillon : Trappes2ème bataillon : Versailles Matelots3ème bataillon : Aulnay sur MauldreC.H.R. : EpôneC.D.T.,C.R.E., E.M. : Mauleles lieux de débarquement sont éclatés dans un rayon de 26 km à vol d’oiseau Mission : tenir la rive gauche de la Seine de Rosny à Jeufossele P.C. du régiment s’installe à Saint-Chéronle 2ème bataillon prend position à l’ouest de... [Lire la suite]
16 décembre 2014

Combat du R.I.C.M. à La Touche en Eure et Loir 16 juin 1940

Texte rédigé le 9 juillet 1940 par le lieutenant de Beauregard à Gardonne, DordogneSource : Archives de l'armée de terre S.H.D. Château de Vincennes N 1920-1940 34N1082 - Régiment d'infanterie coloniale du Maroc Les tirs exécutés par les mitrailleuses et les mortiers de Villette et de La Touche sont sans doute à l’origine des premiers bombardements par minen-werfers sur ces deux localités. Sur Villette, la première salve tombe vers 9h45 à l’emplacement de tir initial des mortiers, qui n’était plus occupé depuis une demi-heure. La... [Lire la suite]
16 décembre 2014

Combat du R.I.CM. à Saint-Sauveur en Eure et Loir 16 juin 1940

Texte rédigé le 9 juillet 1940 par le lieutenant de Beauregard à Gardonne, DordogneSource : Archives de l'armée de terre S.H.D. Château de Vincennes N 1920-1940 34N1082 - Régiment d'infanterie coloniale du Maroc Si les Allemands furent surpris à Châteauneuf qu’ils croyaient inoccupé, à Saint-Sauveur et à La Touche la surprise joue contre nous. De Marville, que nous pensions libre d’ennemis, ils purent à loisir nous observer et préparer leur attaque. Celle-ci fut précédée par le survol de Saint-Sauveur à basse altitude d’un avion... [Lire la suite]
17 décembre 2014

Combat du R.I.C.M. à Châteauneuf-en-Thymerais en Eure et Loir - 16 juin 1940

Texte rédigé le 9 juillet 1940 par le lieutenant de Beauregard à Gardonne, DordogneSource : Archives de l'armée de terre S.H.D. Château de Vincennes N 1920-1940 34N1082 - Régiment d'infanterie coloniale du Maroc   Cravate du drapeau du régiment d’infanterie coloniale du Maroc, portant 10 Croix de guerreLe RICM est une des unités les plus décorées de l’armée française Il a été cité 10 fois à l’ordre de l’armée au cours de la 1ère Guerre mondiale10 Croix de guerre, portant chacune une palme, ont été fixées sur sa... [Lire la suite]
24 février 2015

Bilan des journées des 14, 15 et 16 juin 1940 pour la 8°D.L.I.C. en Eure et Loir

L’armée française qui est en repli depuis le 12 juin sur ordre de son chef, le général Weygand, continue de se battre comme elle peut avec les moyens qui restent à sa disposition. A la lecture des archives de la division on prend la mesure des difficultés rencontrées pour maintenir un front uni face à l’ennemi durant cette période. On peut penser que certaines difficultés du moment se sont révélées être des insuffisances les semaines auparavant. La situation Le 8 juin les Allemands ont franchi la Somme, le 9 ils ont créé des têtes... [Lire la suite]
08 mars 2018

4° section de la 509° CDAC

Situation de la section à la prise d’arme : 29 hommes - 3 sergents, 1 caporal – chef, 4 caporaux, 21 soldats de 2° classe  Commandant : sous – lieutenant Garaix Jean Max Henri né le 31 décembre 1914 à ToulouseMort pour la France le 16 juin 1940 à Saint – Sauveur Levasville, Eure et Loir Organe de commandement Nason GeorgesClasse 1938 - né le 1er juin 1918 à BiarritzDalmas Lucien - Agent de liaisonClasse 1934 - né le 23 décembre 1934 à Chanterelle, CantalVialle Jacques - Agent de liaisonClasse 1938 - né le 11 juillet... [Lire la suite]
08 mars 2018

Sous - Lieutenant Jean Max Henri Garaix

Vie privée   Né le 31 décembre 1914 à Toulouse  Son père, Henri Edouard François GARAIX, est né le 14 avril 1894 Mobilisé pour la guerre il est tué le 12 janvier 1915 aux Eparges, transcription du décès à la mairie de Toulouse, le 28 septembre 1915 (3° registre, n° 387, page 92 en ligne) Mort pour la France et est décoré de la Croix de guerre, la Médaille militaire la Légion d’honneur, citation à l’ordre de la Nation Jean Max Henri GARAIX est pupille de la Nation le 26 juin 1920. Il se marie à Strasbourg le 2 janvier... [Lire la suite]
09 mars 2018

Les raisons d'un combat meurtrier

La 509° CDAC a été en partie détruite et l'autre partie faite prisonnière par les Allemands Résumé des comptes-rendus de la 8° DLIC et du RICM Dans la nuit du 15 au 16 juin, le RICM devait se replier vers le sud. L'ordre n'étant jamais parvenu, le chef du 1° bataillon auquel est rattaché la compagnie décide de résister sur place, à savoir sur la ligne Châteauneuf-en-Thymerais - Achères. Le bataillon est en liaison diffIcile à sa gauche avec la 2° DLM autour de Châteauneuf, qui ne fait pas partie de sa zone à occuper. Sur sa... [Lire la suite]